CATALOGUES:
Contacteurs feux arrières / feux de recul
Contacteurs feux arrières / feux de recul

Ces contacteurs sont utilisés pour allumer les feux de recul en guise d'éclairage de la zone arrière durant des manœuvres, par exemple, pour parquer la voiture. Equipés d'une tige à étanchéité d'huile minérale du côté des commandes et à étanchéité contre la pluie du côté serre-câbles.

 

Éléments et principes de fonctionnemen

Les contacteurs des feux arrière sont constitués d'un corps métallique, d'une tige métallique et d'un boîtier en matière plastique. Ils sont commandés par une came montée sur le levier de changement de vitesse.

Le corps métallique est pourvu d'une extrémité filetée sur laquelle est pratiqué un trou pour permettre à la tige de poussée de coulisser par un mouvement mécanique de l'arbre de la boîte de vitesses. La partie filetée peut être équipé d'un joint d'étanchéité métallique ou un joint torique pour assurer l'étanchéité.

L'enveloppe plastique dans laquelle se trouvent des pivots ou des lamelles de connexion est montée sur le corps métallique.

Les éléments internes du dispositif sont protégés de l'huile grâce à une membrane en élastomère de nitrile ou de fluorure. La force exercée par la tige déforme la membrane et active le disque ou la plaquette mobile de contact, ouvrant/fermant l'interrupteur.

 

Principales causes de dysfonctionnement

  - Usure accélérée provoquée par des cycles effectués à hautes et basses températures.

  - Déformation de l'enveloppe par rapport au corps métallique du contacteur

 

Conséquences du dysfonctionnement

  - Dégradation du contacteur due à l'usure

  - Perte d'étanchéité

Types de contacteurs pour feux de recul

Les contacteurs pour les feux arrières sont normalement munis de deux bornes, mais ils peuvent avoir quatre bornes ou plus. Ils peuvent être :

  - 1 circuit N/A normalement ouvert – le contacteur est fermé par le contact entre les lamelles de connexion et le disque mobile de contact ; en agissant sur la tige, le disque se déplace et le circuit se ferme.

  - 1 circuit N/C normalement fermé – l'interrupteur est fermé par le contact entre les lamelles de connexion par la plaquette mobile ; agissant sur la tige, la plaquette se déplace et le circuit s'ouvre

  - 2 circuits, dont l'un est N/A et l'autre N/C

  - circuits ou plus échangent le circuit sur différents débits d'actionnement et permettent d'identifier la vitesse insérée.