CATALOGUES:
Bobines d
Bobines d'allumage

Les bobines d'allumage sont des transformateurs capables de générer des impulsions haute tension.

Ces impulsions ont pour fonction de générer une étincelle (arc) entre les électrodes des bougies d'allumage du moteur endothermique, dont l'intensité et la durée suffisent à lancer correctement la combustion interne du mélange air-carburant.

Le principe de fonctionnement des bobines consiste en un enroulement principal activé par le commutateur électronique jusqu'à obtention du courant nécessaire. Lorsque l'alimentation s'interrompt, le courant haute tension est alors généré au niveau de la sortie secondaire. Cette tension est généralement comprise entre 20 et 30 kV afin de garantir le déclenchement de l'étincelle.

 

Il existe plusieurs types de bobines plus ou moins complexes en fonction de l'évolution des moteurs dans le temps :

 

  - Bobines à bain d'huile : il s'agit de la technologie la plus obsolète. Facet a decidé de ne pas les produire en raison de leur caractère hautement polluant et de leur faible rendement. La société propose cependant, en remplacement, des bobines de technologies plus récentes (voir ci-dessous).

 

  - Bobines de distribution électromécanique (première génération) : il s'agit de bobines individuelles. Le courant haute tension est distribué aux bougies par le biais de câbles spéciaux, à travers un distributeur rotatif monté sur l'allumeur, à l'intérieur de la calotte.

 

  - Bobines à étincelle perdue (deuxième génération) : ce type de bobine est dit « à étincelle perdue » car elle produit une étincelle de faible intensité dans le cylindre en phase de chargement tandis qu'une étincelle d'allumage normale est générée dans le cylindre en phase de compression. Les systèmes d'allumage utilisant ces bobines sont dits à « distribution statique » ou « sans distributeur », car ils permettent d'éliminer le distributeur, la calotte et les câbles à haute tension, pour un système d'allumage plus fiable. Les systèmes électroniques de commande de ces bobines sont plus précis. Ils sont capables de gérer l'intensité du courant principal en contrôlant la durée d'impulsion permettant au courant d'atteindre la valeur de consigne.
Ce type de bobines comprend également des bobines d'allumage multiples à embout.

 

  - Bobines directes (troisième génération) : ces bobines sont montées sur les systèmes d'allumage totalement électroniques.
Sur ces bobines, la sortie négative du circuit secondaire est directement connectée à une unique bougie d'allumage, tandis que l'autre extrémité est reliée à la masse par le biais d'un branchement basse tension, ou encore à la borne positive du circuit principal à l'intérieur de la bobine. Le système permet donc de disposer d'une bobine pour chaque bougie.
La puissance dissipée par chaque bobine directe correspond à la moitié de celle dissipée par une étincelle perdue : il s'agit d'un avantage considérable étant donné la majeure valeur de la température de fonctionnement des bobines directes montées sur les bougies d'allumage. Ces bobines peuvent être de type « crayon », avec enroulements axiaux par rapport à la bougie d'allumage conférant la forme typique « en crayon  », ou encore de type « à embout  » impliquant que les bobines sont assemblées en un seul bloc monté sur la culasse du moteur, ou sous forme de groupement de bobines directes reliées aux bougies par des câbles haute tension. Les bobines directes peuvent être munies d'un système électronique de commande incorporé